Oui, un rachat partiel est possible. Vous pouvez conserver, par exemple, un prêt patronal (le «1%») ou un prêt à taux zéro (PTZ), voire même un prêt immobilier conventionné. Tout dépend des caractéristiques de la demande qui doit respecter l’endettement après opération, c.a.d que le cumul de la mensualité du prêt de restructuration ajoutée à celles des crédits conservés ne dépasse pas l’endettement imposé dans les critères des banques. Seul un courtier mandaté sera en mesure de vous proposer cette opération.